(ɔ) CC-SA ↄ⃝

Les trois secrets pour être efficace au quotidien

C’est facile d’être performant une journée, mais comment tenir dans la durée ?

Se respecter

Sortir dehors, courir, se balader, faire du sport, même si c’est quelques dizaines de minutes, ça fait du bien, physiquement mais aussi mentalement : on se sent vivre, et voir les résultats devant le miroir est motivant.

Limiter les addictions : caféine, nicotine, médicaments, alcool, drogues… Ce sont des substances que l’on commence à consommer ponctuellement et qui s’installent au quotidien. Notre corps n’en a pas besoin. Libérons notre corps de ces dépendances. Par contre, rien nous interdit d’en consommer ponctuellement, avec des amis (alcool) ou quand on a un travail important à réaliser en toute urgence (café, médoc). Un café n’a plus le même effet quand on en consomme plusieurs fois par jour ! Réservons-le quand c’est vraiment nécessaire.

Dormir. Pourquoi se forcer à travailler quand on sait que le lendemain on se sentira fatigué et les décisions prises ne seront pas forcément très pertinentes. Se cocher de bonne heure permet de profiter des meilleures heures de sommeil : celles avant minuit. Plus besoin de mettre de réveil. Si on finit par se sentir reposé une heure avant, tant mieux : on peut commencer à travailler chez soi 🙂 Et on dépend moins du café 🙂

Se faire plaisir. Par exemple, j’ai mon bureau dans un petit coin de la cuisine. Eh bien, je trouve le bon côté : je suis plus proche de la théière. 😋 Même une tâche ingrate dont on connaît l’importance peut être positivée.

S’organiser

Se concentrer sur les tâches qui font la différence. Certaines sont chronophages et apportent peu de gain. D’autres, ne prennent pas trop de temps, mais sont très valorisantes.

Harmoniser ses objectifs. On n’a pas le temps de faire tout ce que l’on aimerait. Alors, on commence sa journée par éliminer/sélectionner ses objectifs trouver l’équilibre entre facile/difficile : prendre rendez-vous, étudier, voir un ami, faire du sport, voyager…

Donner un sens à sa journée. Organiser sa TODO list pour refléter sa progression.

Identifier le succès du jour, la tâche qui donne la sensation d’avoir réussi sa journée. Et commencer par cette activité dès la première heure. Plus tôt, cet objectif sera atteint, plus tôt on se libérera.

Ne pas travailler beaucoup, mais travailler bien. Les bosseurs sont souvent bien vus. Mais est-ce que leurs tâches vont toutes dans la même direction ? Une TODO list ne doit pas être utilisée comme une succession de tâches pour se sentir occupé. Prendre du recul et éviter de perdre son temps et sa santé.

Positiver ses échecs

Échouer c’est bien. Car échouer c’est avoir essayé. Comme on apprend en se trompant, plus on échoue plus on apprend. Le pire ennemi du succès c’est la peur de l’échec.

Échouer rapidement, c’est apprendre rapidement. Mettons en place les techniques pour échouer rapidement. En développement logiciel, c’est par exemple l’intégration continue. Plus vite on est au courant de l’anomalie, plus facile sera sa correction.

Être fier de ses erreurs. Au début de ma carrière, j’avais corrigé au dernier moment un bug dans la télécommande très haut de gamme Pronto Pro commercialisée par Philips. Mais au bout de quelques semaines, un bug mystérieux rendait la télécommande inopérante. Au bout de quelques mois, nous avions pu mettre la main sur ce bug introduit lors de ma correction de bug. Toute mon équipe venait d’apprendre l’importance d’être extrêmement attentif aux modifications du code source avant la livraison du produit.

Compter ses échecs, pas ses succès. Par exemple, un développeur peut compter chaque jour, le nombre de fois que le compilateur (ou les tests unitaires) n’a pas voulu de son code source. Un commercial, c’est, par exemple, le nombre de réponses négatives par semaine. Avoir beaucoup échoué, c’est avoir beaucoup essayé, c’est donc avoir beaucoup travaillé. Donc, au lieu de dire “j’ai réussi trois fois aujourd’hui”, disons “j’ai échoué dix fois aujourd’hui”. Mettons en valeur nos échecs.

One response

  1. andrea sechrist

    Such good advice for making a home office situation work! What an interesting experience we are all having. My daughter Karen has a house full of distance work and learning. She works in the guest room, her husband works at a desk in the playroom, My grandson does his school day on the floor of his bedroom next to a mountain of legos, One granddaughter sets up her school situation behind a chair in the living room, and her sister sets herself up at the dining room table. The internet is getting a real workout with five people working online! Love your blog, Oliver, and the great photo!!! Thanks for sharing.

    23 January 2021 at 01:27

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s